*.American Dream.*

« Est-ce réellement le rêve Américain ? »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Johanna Vermeer; Queen of your heart.

Aller en bas 
AuteurMessage
Johanna Vermeer
» Lovely Admin :)
avatar

Féminin Nombre de messages : 232
Dispo' pour un topic ? : Nan, désoulée >
Correspondant : Sandy Carmichael.
Date d'inscription : 29/07/2008

.Passeport !
Rêve: Mon rêve ? Hé bien, je voudrais pouvoir vivre de la photographie. Je sais, il y a plus ambitieux ...
Citation: Une photo vaut mille mensonges.
Relations:

MessageSujet: Johanna Vermeer; Queen of your heart.   Sam 16 Aoû - 14:07

« Mon Post RPG »


Vingt Août :
Un jour à marquer d'une croix blanche.

« Je vous aime ! »


    Nous sommes le vingt Août. C'est une date insignifiante pour beaucoup d'entre nous, mais pour elle, c'est une date très spéciale. Elle, c'est Johanna Vermeer, dix-huit ans - que dis-je ?! Dix-neuf ! - , blonde, yeux bleus ... Bref, la fille dont beaucoup de garçons rêvent, je pense. Enfin, cela n'a aucun rapport avec le propos. Le vingt Août, pour elle, c'est la date la plus importante de sa vie. C'est la date de son anniversaire. Il y a dix-neuf ans, donc, qu'elle était sur Terre.
    Et elle ne s'en souvenait même pas, car ce vingt Août il y avait autre chose d'important.

    Aujourd'hui, elle partait. Johanna allait vivre un an aux Etats-Unis. Depuis longtemps ses parents rêvaient de ce jour, et un heureux hasard l'avait placé le jour de son anniversaire . Tellement stressée par son départ, elle s'était endormie devant la télévision et avait laissé son souk en l'état. Alors, vous imaginez bien que quand elle se réveilla ce vingt Août, elle ne mourrait pas d'envie de faire ses bagages. Non, son seul désir était de rester là, à rien faire, dans son lit. Avec un peu de chance, les garçons passeraient. Les garçons étaient ceux avec qui elle sortait le plus souvent, quitte à laisser penser qu'elle était un garçon manqué ou quoique ce soit. Ce qu'elle n'est définitivement pas : Johanna est une belle jeune femme, tout en beauté et en féminité.
    Ce qu'on peut dire cependant, c'est qu'elle préfère la compagnie des garçons. Elle trouve qu'ils se prennent moins la tête que ses collègues de la gente féminine et elle apprécie ça. Rien que de voir comment les filles de son équipe de handball s'énervaient les unes sur les autres pour une vulgaire histoire de « Tu m'as marché sur le pied ! » ou de « On a perduuuuu ! »

    Mais maintenant, elle allait se lancer dans la vie qu'on qualifie active et redoutait cela plus que tout - d'autant plus qu'elle avait des cartons en pagaille dans la chambre et n'avait rien commencé à déménager dans l'appart'.
    Elle se leva avec difficulté et commença à ramasser les boîtes et à les empiler quand un chant qui résonnait étrangement connu aux oreilles parvint :


    « Joyeux Anniversaiiiire ! Joyeux Anniversaiiiire ! »

    Et voilà, vous venez de faire connaissance avec Madame Vermeer, suivie de Monsieur et de Bella. Ses parents avaient évidemment pensé à ce jour qui les avait marqués à vie. Toute la petite famille entra dans la chambre, avec une tarte aux fraises dans les bras, parsemée de bougies.
    Johanna les regarda, les uns après les autres, et lança simplement, toujours un peu dans le coltard :


    « Vous voulez manger de la tarte à neuf heures du matin ? »
    « Mmmm ... En réalité il est midi trente, et tu devrais te dépêcher de venir t'empiffrer sinon tu vas pas avoir fini tes bagages, tu vas devoir rester plus longtemps et je serais obligée de t'attendre » Finit par lâcher Bella.

    Toujours le mot pour rire !
    Johanna l'aimait beaucoup, tout de même. Depuis la naissance de sa petite soeur, elle s'inquiétait beaucoup pour la petite blondinette. Elle savait que ce serait très dur de ne plus vivre avec elle, pendant leur séjour aux Etats-Unis. 'Hanna n'avait pas tellement hâte d'y être, si ce n'est pour découvrir leur culture. Ce n'est pas sa correspondante qui allait lui donner envie de venir ... Notre Néerlandaise ne l'appréciait pas plus que ça, et ce n'était pas prêt de changer. Elles étaient tellement ... différentes. Sandy Carmichael était une vraie peste, il ne faut pas le démentir. C'est vrai ! Rien que ses ( rares ) e-mails le prouvaient : « Tu verras, lui il est trop bon au lit ! Une vraie bête ! » Et à chaque fois, Johanna répondait qu'elle n'en avait totalement rien à faire de qui était ou pas un gars qui assurait sous les couvertures. Elle, était plus romantique, fleur bleue. Elle croyait d'ailleurs encore au grand amour, comme très peu des gens de son âge. Elle était aussi maniaque, vraiment, très maniaque. Tout devait être règlé comme du papier à musique ! Il faut avouer que cela pouvait en énerver certains, mais on finissait par s'y habituer.

    Johanna lui lança un sourire sympathique et nota dans sa tête : "Acheter un réveil qui indique la bonne heure". Chaque jour, sa liste mentale s'agrandissait un peu. Il y avait déjà de nouvelles fringues - d'accord elle n'en avait pas besoin, mais quand même ! -, des CDs ( elle les avait tous oubliés chez sa tante de Breda ) et maintenant un réveil.

    On sonna à la porte : sûrement Samy, il était censé passer à dix heures ... Mmm, il aurait encore passé des heures au téléphone avec sa copine, ça n'étonnerait personne.
    Ou alors lui aussi avait besoin d'un nouveau réveil ? J'en doute.
    Johanna se leva et alla ouvrir, sans faire attention à sa famille qui était retournée dans le salon, laissant notre blondinette se préparer pour son anniversaire.
    Ce devait être une bande de garnements ( pour reprendre les mots de Jo' ), car il n'y avait plus personne quand elle se pointa en nuisette. Par contre, les passants la regardaient comme si elle était folle ... Elle lâcha un rire gêné et claqua la porte. La demoiselle marmonna un juron et retourna dans sa chambre.

    En deux temps, trois mouvements, sa toilette fut faite.
    Elle avait revêtu une tunique beige assortie d'un jean coupe droite et attaché ses cheveux en queue de cheval. De plus, elle n'avait mis qu'un tout petit peu de mascara pour faire ressortir ses beaux yeux bleus. Il faut dire que Johanna avait un physique de rêves. Elle était relativement grande, et avait de beaux cheveux blonds qui faisaient tomber les hommes comme des mouches. Elle avait un seul complexe : son nez. Elle trouvait qu'elle avait un « horrible truc au milieu de la figure ». Mais comme tout, elle s'y était faite. Bien sûr, elle avait songé à se le faire rétrécir mais a vite abandonné cette idée. Il y avait des gens qui avaient plus de soucis qu'elle, autant garder son argent pour de bonnes causes.

    Jo' pénétra d'un pas feutré dans le salon, et eut alors une gigantesque surprise.


    « C'est quoi cette blague ? » Lança-t-elle d'une voix fluette.

    Tous ses amis, garçons et filles confondus, étaient regroupés dans la pièce. Et elle qui pensait qu'il n'y avait que Bella et ses parents !
    Et voilà où était Samy. Avec un sourire, il s'avança vers elle et affirma :


    « C'est pas une blague, Jojo ! » Johanna détestait qu'on l'appelle Jojo ... Merci pour ce petit surnom ridicule, Samy ! Elle lui fit une grimace et répondit :
    « Ah bon, Sasa ?! C'est quoi alors ? »

    Samy grimaça quand il entendit prononcer son petit surnom ( presque ) affectif. Sans rajouter quoique ce soit, il alla se ranger avec les autres et entonna le petit refrain que les parents de Johanna avaient chanté auparavant dans sa chambre. C'était tout de même bien plus impressionnant comme ça ... Voir tous ses amis réunis ici pour elle, c'était grandiose ! La mère de Johanna déboula avec la tarte. Une tarte au pomme, toute simple, comme Johanna les aimait. Elle ne put s'empêcher de laisser couler une petite larme, à la pensée de tous ces amis qu'elle ne reverrait pas avant un an, au moins. Peut-être même plus, si elle trouvait ce qu'elle cherchait aux Etats-Unis ... J'entend par là, l'amour. Mais comme elle était difficile, les chances étaient assez minces pour que ce soit celui qu'elle cherchait qu'elle trouve.

    « Wow, franchement ... Merci à tous ! J'ai même pas eu droit à ça pour mes dix-huit ans ! »
    « T'étais trop déprimée parce que t'avais découvert que cet enfoiré de Maximo de trompait ... On comprend hein ! »
    « Samy, tu me le paieras ! » Siffla-t-elle finalement entre ses dents.

    Quelques heures et quelques parts de tarte plus tard, tout le monde était parti. Samy avait rendez-vous avec sa copine, et tous les autres aussi avaient qelque chose à faire. Et Johanna n'avait plus qu'à faire ses valises, pour partir découvrir San Francisco. Elle entra dans sa chambre et commença à entasser tout le contenu de son armoire dans une valise gigantesque. Il fallait bien qu'elle tienne tout un an, non ?! A côté de ça, elle prit un petit sac pour dans l'avion : I-Pod, téléphone portable - pour appeler papa et maman quand elle serait arrivée, sur consigne de Bella -. Elle avait aussi emmené beaucoup d'autres choses, mais la liste serait trop longue. Au bout de quelques heures, sa chambre fut parfaite. Ses parents avaient l'intention de louer les chambres de Bella et Johanna, parce qu'il aurait été inutile de garder deux chambres vides. Alors les deux filles avaient pris un soin exceptionnel à ranger ... du moins, exceptionnel pour Bella. Pas pour Johanna, la maniaque de la famille !

    Hanna alla caler ses valises dans le coffre de sa voiture ( Une New Beatle noire ), tandis que sa soeur mettait les siennes dans celle des parents.
    Elles finirent par arriver à l'aéroport.
    Ce fut un moment particulièrement pénible pour la famille, qui allait, pour la première fois depuis dix-huit ans, être séparée aussi longuement. Mr & Mrs Vermeer avaient bien sûr soutenu leurs filles, en leur disant qu'il fallait qu'elles prennent leur envol. Johanna était d'accord avec eux, même si elle trouvait cela la chose la plus difficile qu'elle avait eu à faire depuis des années.
    Être séparée de tout ce qu'elle connaissait, et se retrouver d'un coup comme un nourrisson avec une seule personne pour repère. Et quand cette personne s'appelle Sandy Carmichael ... C'est l'enfer.
    Johanna voulait se faire vite des connaissances là-bas, parce qu'elle aurait en horreur le fait de passer ses journées avec sa traînée de correspondante.
    Mais sur le moment, elle ne voulait pas laisser Sandy lui happer les idées. Elle ne voulait que profiter des derniers instants où elle voyait ses parents avant le grand départ ...
    Une sonnerie retentit. On appelait les soeurs à la porte 221. Avec un dernier éclat de larmes, elle s'y dirigèrent. On les fit monter dans l'avion, comme de vulgaires petits moutons, mais Johanna n'eut pas le courage de crier au scandale.


    « Je vous aime ! » Réussit-elle à articuler en leur envoyant des baisers par le petit hublot. « Je vous aime ... » Finit-elle du bout des lèvres, son dernier mot se perdant dans le bruit de l'avion au décollage.

    Ca y est, l'avion s'envolait.
    Et avec lui, tout ce qu'Hanna connaissait. Bientôt, ce serait différent. Bientôt, elle n'aurait plus personne à qui se rattacher quand elle aura mal, quand elle aura peur, quand elle aura froid.
    Sur son visage, de la mélancolie se mêlait à une folle envie de faire ses preuves.

    Dans quelques heures, Johanna foulerait le sol Américain, prête à en découdre avec le destin.



« On connaît la personne que tu incarnes, mais toi qui es-tu ? »


    Prénom : Marikow ( non ce n'est pas mon prénom ... et alors ? ^^ )
    Age : 14 ans, disons.
    Niveau de RPG : J'hésite entre 20 et 30, et plus de 30 ... En tous les cas je fais rarement moins de 20, je pense ( à vous de me le dire )
    Que penses-tu du forum en général ? Quelle question ?! Il est superbe, sublime, magnifique, charmant, séduisant, joyeux .. bref, je crois que je suis amoureuse.
    Comment l'as tu découvert ? Ha-ha-ha ... mais pourquoi tu perds ton temps à lire ?
    Qu’est ce qui t’as poussé à t’inscrire ? Le fait qu'il y ai la ravissante, intelligente et souriante Marikow. Nan mais c'est vrai, quoi !
    CODE VALIDÉ
    Qui as-tu pris en avatar ?Clémence Poésy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-dream.roleaddict.com
 
Johanna Vermeer; Queen of your heart.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arielle Queen, des années plus tard...
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Au parc (Pv : Johanna)
» Attend Johanna
» Johanna et Maxime (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*.American Dream.* :: « Parce que toutes les ( belles ) histoires ont un début. » :: » Et c'est parti !-
Sauter vers: